Grisons et Italie du Nord

Alpes orientales romano-gothiques

Grisons et Italie du Nord

Alpes orientales romano-gothiques

Du plafond roman de Zillis au faste gothique de Verona

Au menu, un étrange et fascinant morceau de Suisse orientale et d'Italie du Nord. Un voyage en crabe, le long de la couture Nord-Sud des Alpes. De notre Vallée de Conches au charme médiéval de Verona, en passant par les gorges et les hauts plateaux grisons, Coire, Zillis, Mustaïr, les perles de l'Alto Adige, Marienberg, Grissian, Bolzano et la majesté épiscopale de Trento. Pour savourer le savant mélange culturel et paysagier que notre arc alpin y a longuement décanté. Peinture carolingienne et romane, sculpture gothique, architecture et scénographies baroques. Petites églises de montagne, couvents de grande vallée, palais urbains. Passion expressive du Nord filtrée à la sérénité majestueuse du Sud. Pincée d'épice orientale. Blanc, vert, ocre, rouge. Un nuage de bleu. De quoi remplir vos yeux neufs.

Ce parcours inédit concocté sur mesure pour tisser découvertes artistiques peu communes, spectaculaires traversées paysagières et plaisirs culinaires multiculturels a été brodé sur la base d'un incroyable voyage d'étudiants en histoire de l'art imaginé par mon regretté professeur Enrico Castelnuovo, grand médiéviste autant que fervent épicurien. 


Infos pratiques

Aventure du beau créée avec Voyages et Culture pour la Société des Amis de Valère, Sion, du 19 au 26 août 2016 (17 personnes)

Adaptable sur mesure

Contact: info@aventuredubeau.com

 

 

Programme

Jour 1: Sion-Coire-Tiefencastel: la magie du Glacier-Express

Départ de Sion en train. Se laisser bercer par les doux paysages de la vallée de Conches avant de franchir l’Oberalp. Déjeuner dans notre beau carrosse 1ère classe, en amorçant la descente dans le gris soyeux des gorges du Rhin naissant, jusqu'à Coire pour y découvrir sa cathédrale romane. Reprendre ensuite le train rouge jusqu’à Tiefencastel et prendre nos quartiers au coeur des montagnes grisonnes.

Jour 2 : Tiefencastel-Mistail-Zillis-Mustair

Une balade matinale de 20 minutes à pied nous conduira jusqu’à l’église carolingienne de Mistail/Alvaschein et ses peintures murales. Après la visite, retour à Tiefencastel où nous attend le train pour Thusis puis le bus jusqu’à Zillis et les 153 panneaux de son fameux plafond peint, le plus ancien d’Occident (1150). Déjeuner à Zillis. Retour en bus à Thusis pour reprendre le fameux train et s'offrir la Spectaculaire montée de l’Abdula. Plongée sur l’Engadine jusqu’à Zernez, puis traversée en autobus du Parc National Suisse par l’Ofenpass jusqu’à Müstair. Délicieusement mystérieux.

Jour 3 : Müstair-Taufers-Müstair

Müstair: un bijou de village tout blanc, avec son couvent réputé fondé par Charlemagne. Ses fresques de la fin du 8e siècle lui ont valu l'inscription au Patrimoine mondial Unesco.

Après le déjeuner, en bus ou voiture jusqu'à Taufers/Tubre, de l'autre côté de la frontière, où une halte de pèlerinage fut aménagée par les Hospitaliers de Saint-Jean sur les restes d'un couvent bénédictin du 9e siècle. Importantes peintures murales romanes, 1ère moitié du 13e siècle. Retour, dîner et nuit à Mustair

Jour 4 : Müstair-Malles-Burgeis-Naturns-Bolzano

Le grand frisson. Déplacement en bus ou en voiture vers la minuscule église San Benedetto de Malles, peintures carolingiennes avec deux portraits exceptionnels de donateurs, avant de lever la tête et le chapeau devant la voisine et puissante abbaye fortifiée de Monte Maria à Burgeis. Une crypte romane aux étranges influences byzantines. De quoi relooker le portrait de son ange gardien préféré. Un petit coup d'oeil à Naturns et à son saint Procolo qui s'évade en balançoire et nous voilà partis pour Bolzano, la capitale de la province de l'Alto Adige.

Diner et nuit à Bolzano 

Jour 5 : Bolzano

Bolzano. L'Italie en robe autrichienne. Dans l'église dominicaine de San Salvatore, la chapelle funéraire des banquiers florentins Botsch fait connaître, vers 1340 déjà, le puissant modelé que Giotto vient de perfectionner à la chapelle Scrovegni de Padoue. Un maillon essentiel pour comprendre la perfusion pré-renaissante toscane dans le gothique d'influence germanique. Puis, traversées les fleurs sauvages du cimetière de Greis, nous verrons le grand retable sculpté dû au ciseau virtuose de Michael Pacher en 1471. Enfin, pour ne pas perdre de vue l'apport byzantinisant des peintres vénitiens ou véronais qui vinrent travailler dans cette région, nous irons à Castel Appiano/Hocheppan pour admirer des merveilles du tout début 13e siècle (1205 ).

Nuit à Bolzano

Jour 6 : Bolzano-Trento

Déplacement à Trento. Avec le prince-évêque de Brixen, celui de Trento fut pendant des siècles le garant de la sécurité du transit entre l'Europe centrale et l'Italie. D'où ce fastueux château du Buonconsiglio (13e-17e), écrin de plusieurs réussites artistiques. Du gothique raffiné des « Mois » (vers 1407?) aux fresques classiques de Romanino et Dossi (1531-2) en passant par la cour Renaissance (1475), de quoi se faire un digest époustouflant de ce que cette richissime région pouvait offrir en matière de métissage artistique.

Nuit à Trento

Jour 7: Trento-Verona

Bus jusqu'à Verona, arrêt à Rovereto pour admirer le Musée d'art réalisé par Mario Botta puis poursuivre jusqu'à Verona dans l'après-midi.

Verona. Le centre artistique le plus stimulant de la région juste derrière Padoue et Venise. Le relais privilégié des innovations en transit. Non, pas le balcon de Giulietta ! Mais la cathédrale romane San Zeno et sa porte de bronze sculptée et puis la chevelure blonde du saint Georges de Pisanello à Sant'Anastasia et le Musée du Castelvecchio, chef d'oeuvre de muséographie artistique réalisée par l'architecte Scarpa, sans parler de Mantegna et du Titien. Diner et nuit à Verona.

 

Jour 8 : Verona & opéra

Journée véronaise entre San Zeno, Sant'Anastasia, le Museo di Castelvecchio.

Soirée aux Arènes 

Dernière nuit à Verona





L' Aventure du beau

Des oeuvres et des sites choisis en vertu de leur exceptionnelle capacité créatrice à incarner notre histoire. Une approche lente, sensible et en profondeur afin d'en révéler le sens, comprendre mieux qui nous sommes, et, pourquoi pas, construire une expérience personnelle de la beauté. Des voyages d'art cousus main, en petits groupes d'une dizaine de personnes. Voyager le monde...autrement.