Constantinople-Ravenne

Au coeur de l'art byzantin : Constantinople-Ravenne

Constantinople-Ravenne

Constantinople-Ravenne: au coeur de l'art byzantin

Après l'Egypte, la Grèce et Pétra, voici Byzance. L'Empire byzantin, l'Art byzantin. Un autre grand protagoniste de notre histoire culturelle. Souvent rencontré lors de nos précédentes Aventures du beau, sous forme d'influence ou de contre-exemple. Mais jamais encore pour lui-même. Un art, une culture qui, pendant près de dix siècles, ont tenu ensembles une partie de l'Orient et de l'Occident dans une unité jamais plus retrouvée à cette échelle.

Alors c'est décidé. Notre Aventure du beau byzantin prendra la forme souple et arquée du pont qu'il fut autrefois. Première arche à Byzance-Constantinople- Stamboul-Istanbul. Combien de splendeurs en latence dans cette métropole incroyable, autrefois maigre village de pêcheurs élu par un empereur italien qui voyait loin? Regarder se dresser à travers les couches du temps le pharaonique chantier chrétien d'Orient et se dessiner les modèles d'un art de lumière qui rayonnera de la Jordanie à Moscou et de la Géorgie à la Catalogne, bien au-delà des frontières politiques de l'empire dont il porte le nom. Et puis, sauter à pieds joints par-dessus la Grèce (une autre fois ?), pour implanter notre seconde arche à Ravenne, aujourd'hui bien discrète sur la côte adriatique. Ravenne et ses pins indolents, où le plus audacieux des empereurs byzantins vint défier les cavaliers de la steppe et reconquérir ce qui restait de l'empire romain. Basiliques fastueuses, cortèges impériaux aux bijoux blancs et rouges, yeux profondément ouverts, mosaïques outremer. D'où naîtra cette fabuleuse connexion avec Venise qui plus tard accouchera d'une matière picturale colorée unique. D'où aussi le modèle architectural repris par Charlemagne pour son impériale chapelle palatine à Aachen. Je m'arrête là. L'art byzantin : une spirale de liens artistico-politiques à faire tourner la tête et toucher enfin ce qui nous lie si profondément à cette ville d'Istanbul-Constantinople-Byzance, et à son gracieux grand écart sur deux continents.


Infos pratiques

 

 

Programme

Jour 1

Vol Genève/Paris-Istanbul avec Turkish Airlines par exemple (Genève 11h 50 arrivée à 15h30 à Istanbul) Installation à l'hôtel, dans le merveilleux quartier de Sultanahmet

Libre jusqu'au dîner
Repas quelque part sur les toits, si le temps le permet, afin d'admirer la ville et nuit à l'hôtel

Jour 2: Constantinople, de Constantin à Justinien : la co-création de deux empereurs qui voyaient loin

Matin : Présentation de l'Aventure du beau « Au coeur de l'art byzantin » dans les jardins, les yeux rivés à la rose Basilique Sainte-Sophie dans laquelle nous entrerons ensuite. Se laisser gagner par la rotondité dentelée de la belle coupole avant de passer la main sur les marbres polychromes et grimper en aveugle jusqu'aux tribunes pour, la porte de marbre franchie, s'installer devant la plus bouleversante mosaïque qu'ait jamais produit un artiste.

Après le déjeuner, nous irons rendre hommage à sainte Irene dans la cour du célèbre palais du Topkapi et chercher le regard vert de la Méduse à la Citerne de Justinien parmi les quelques 300 colonnes qui soutiennent cet immense équipement urbanistique. En revenant vers l'hôtel, traverser l'ancien hippodrome dont les chevaux en bronze ornent aujourd'hui la façade de la basilique Saint-Marc à Venise et s'attarder au pied de la Colonne oubliée de Constantin.

Repas et nuit à Istanbul

Jour 3: l'affirmation de l'art byzantin après le grand schisme

Remonter de bon matin la Corne d'Or pour dénicher, sous les arbres du vieux quartier de Fener, la silhouette de Saint-Sauveur In Chora (Kariye Camii) et son décor somptueux de mosaïques et de peintures murales du 12e siècle. L'occasion de voir à l'oeuvre la puissance d'expression de l'art byzantin à sa maturité.

L'après-midi nous permettra de prendre conscience de la permanence grecque byzantine sous les arabesques turques : Fethiye Camii, un nom de mosquée pour l'église de la Vierge Theotokos Pammakaristos, et ses mosaïques, puis, en revenant vers le centre, l' église du Christ Pantocrator, sous les tapis de la Molla Zeyrek Camii, la plus vaste église byzantine de Constantinople après Sainte Sophie et Saint-Sauveur in Chora.

Repérer le fantastique aqueduc de Valens, 500 m plus au sud, avant de rentrer à l'hôtel.
Repas et nuit à Istanbul

Jour 4i : retourner aux origines avant le grand saut en Italie

Matinée dans le quartier jouxtant notre hôtel, au bord de la mer de Marmara, de l'église Saint Serge et Bacchus (auj. mosquée Kucük Aya Sofia) au Palais impérial de Constantin, le Bukoleon Sarayi, tout proche des Remparts de Théodose.

Déjeuner et après-midi libre. Rêver dans les jardins du Topkapi, un livre d'Orhan Pamuk à la main ? Dénicher parmi les collections invraisemblables de ce palais-musée la perle qui changera votre regard ? Se laisser surprendre dans les vieux docks par le Musée d'art moderne et sa caféteria sur le Bosphore ? Monter au café Pierre Loti au fond de la Corne d'Or ? S'imprégner des couleurs du Grand Bazar ? Compter les tapis rouges de la Mosquée bleue ? Le Pera Museum et l'apéritif au Pera Palace cher à Agatha Christie ? L'embarras du choix....

Dîner et dernière nuit à Istanbul

Jour 5i: Ravenne commence à Venise

Transfert à l'aéroport pour le vol de 11h50 en direction de Venise.
Arrivée à Venise à 13h20, traverser une partie de la lagune magique en bateau, cap sur le campanile de Saint-Marc, afin de prendre à 15h42 le train qui nous mènera à Ravenne.

Arrivée à Ravenne vers 19h et installation à l'hôtel. Dîner en ville et première nuit à Ravenne

Jour 6: Ravenne, trois fois capitale

Ravenne campée sur son cordon de dunes, quasi flottante au milieu des marécages, un petit port sur l'Adriatique mais surtout, comme Venise, un refuge. Choisie comme capitale par les derniers empereurs romains pliant devant l'arrivée des Goths qui la tourneront à leur avantage avant de la céder au général byzantin Bélissaire.

Une journée légère pour récupérer de nos émotions vénitiennes avec la visite du bleu mausolée de l'impératrice romaine Galla Placidia et dans l'après-midi de celui du roi goth Théodoric. Enfin, entrer pour une première aventure du beau à l'intrigante basilique arienne de Saint Apollinaire le Neuf.

Jour 7 : Ravenne : Byzance en Italie

Reprendre le fil, cette fois byzantin, de Saint Apollinaire le Neuf, puis s'aérer dans les veines marbrées de Saint Appolinaire in Classe pour se préparer à la flamboyance de San Vitale et de ses cortèges impériaux dans l'après-midi.

Terminer par le plus beau fauteuil d'apparat dont vous pourriez rêver au Musée archéologique de la ville.

Jour 8: le retour

Matinée tranquille à Ravenne. La Tombe du poète Dante ? Le baptistère Néon ? Flâner sous les pins? Libre ? Avec mon commentaire ? A décider sur place.

Train pour Genève, ou alors pour les aéroports de Milan ou de Venise pour ceux qui préfèrent l'avion.

A moins que....

Chaque jour

des moments d’aventure en groupe, des plages libres pour les expériences et les rencontres individuelles, des instants de partage collectif. 

Prestations

– les aventures du beau commentées et l’accompagnement de Marie Morand
– un accompagnateur de l'agence Voyages Intérieurs
– le vol vers Istanbul, les transferts en bus à Istanbul, le vol Istanbul-Venise, le bateau de l'aéroport de Venise à la gare Santa Lucia et le train Venise-Ravenne

- les taxes aériennes et surcharge carburant

– la pension complète du dîner du vendredi 28 octobre au déjeuner du vendredi 4 novembre

– l’hébergement en chambre double dans des hôtels 3* à Istanbul et à Ravenne, soit 4 nuits à Istanbul et 3 à Ravenne
– les entrées des sites définis dans le programme
– le matériel audio pour les aventures du beau

Non compris dans le prix

– le retour par Venise ou Milan en train ou en avion
– les boissons
– les pourboires
– les dépenses personnelles
– les frais de dossier : 15 euros par personne
– l’assurance annulation (3,5 % du prix du voyage) ou l’assurance multirisques (4,5% du prix du voyage)
- le déjeuner du mardi 2 mai





L' Aventure du beau

Des oeuvres et des sites choisis en vertu de leur exceptionnelle capacité créatrice à incarner notre histoire. Une approche lente, sensible et en profondeur afin d'en révéler le sens, comprendre mieux qui nous sommes, et, pourquoi pas, construire une expérience personnelle de la beauté. Des voyages d'art cousus main, en petits groupes d'une dizaine de personnes. Voyager le monde...autrement.