Roumanie

Bucovine roumaine : la beauté comme résistance

Roumanie

Bucovine roumaine: la beauté comme résistance

Fermez les yeux. Nord-est de la Roumanie. Cœur de l'ancienne Moldavie. Douceur alternée de collines boisées et de vallons herbeux. Écrins soyeux qu'éclaboussent de leur lumière les grands toits des fermes villageoises et les murailles fortifiées des monastères. Ici la couleur est reine, du rouge profond au vert turquoise, s'affichant sans crainte sur les façades des maisons, comme sur les murs extérieurs et intérieurs de dizaines d'églises médiévales, dont les plus importantes sont aujourd'hui classées au Patrimoine mondial de l'humanité.

Résultat d'un vaste programme d'affirmation d'une souveraineté indépendante aux marches de l'Europe chrétienne, mis sur pied par Etienne le Grand et ses successeurs dès 1480 jusque vers 1600, cet ensemble exceptionnel inscrit la Bucovine sur la carte des expériences esthétiques incontournables. D'abord parce que les ateliers moldaves y ont réussi, au service d'une politique axée sur la militance culturelle et religieuse une unique et étonnante synthèse où l'art gothique international et la première Renaissance perfusent la tradition byzantine dans un foisonnement d'inventivités qui décoiffent les visiteurs les plus aguerris. Ensuite parce que la découverte que nous vous proposons, vous donnera l'occasion de vivre une architecture entièrement pensée dans sa dynamique constructive pour accompagner l'expérience mystique, aspirant le fidèle vers le sanctuaire et ses pénombres organisées.

Enfin, parce qu'à la croisée des chemins entre trois cultures différentes, l’Europe centrale, l’Europe de l’Est et les Balkans, la Roumanie agit comme un véritable creuset dont le métissage participe entièrement de cette Aventure du beau. 


Infos pratiques

Voyage effectué 2 fois, du 18 au 26 mai 2013 et du 8 au 13 septembre 2014 avec chaque fois un groupe de 11 personnes

Voyage adaptable sur mesure

Contactez-nous 

Programme

Jour 1 : Genève-Suceava

Paris-CDG/ Genève– Iasi, via Bucarest. Arrivée à Iasi en fin de journée, et dîner dans un restaurant traditionnel. 
Départ pour Suceava, installation à l’hôtel, nuit.

Jour 2: Suceava – Radauti
. Se tailler un territoire entre Byzance et l'Occident

Début de matinée à Suceava, choisie par les princes moldaves comme capitale, présentation de l'Aventure du beau puis départ en petit bus pour le nord, à Radauti, ville où se construit dans la seconde moitié du XIVe siècle le modèle moldave. Retour à Suceava dans l'après-midi pour rencontrer Etienne le Grand à Saint Elijah. Nuit à Suceava.

Jour 3 : Patrauti – Dragomirna – Probota
. L'art et la politique : chercher la bonne distance

En route pour Patrauti, et son programme de légitimation de successeur de Byzance. Puis, marche douce dans la belle forêt de charmes et de chênes jusqu’au monastère de Dragomirna, hommage au dernier espoir d'union de la Moldavie, Valachie et Transylvanie avant l'avancée de l'empire austro-hongrois. Déjeuner sur l'herbe puis départ vers le Sud pour Probota. Repas et Nuit dans le monastère, une occasion de vivre de l'intérieur le récent renouveau monastique de Bucovine. 

Jour 4 : Probota. La belle solitaire

Visite du monastère chéri de la dynastie moldave et de ses fresques à l'élégance raffinée. Un moment de sérénité inoubliable. Un conseil : se lever tôt le matin pour entendre le chant des moniales dans cet espace privilégié.Remontée en bus par Falticeni vers Humor. Possibilité d'une première visite. Nuit dans une pension dans la forêt.

Jour 5 : Humor – Voronet
. Les classiques : de l'inventivité du détail à la monumentale sérénité

Grimper la colline boisée et plonger sur le monastère de Humor, seconde visite. Puis en bus jusqu'à Voronet, visite en deux temps de cette incontournable mise en scène picturale, à la technique impressionnante. Retour à la pension. Nuit.

Jour 6: Arbore – Sucevita
. L'exceptionnelle patte italienne

En bus jusqu' à Arbore. Visite de l’église la plus singulière et la plus stimulante de la Moldavie. Déplacement à Sucevita. Première visite, consacrée aux peintures de l'extérieur. Repas et nuit en maison traditionnelle.

Jour 7 : Sucevita – Suceava
. Le monastère-testament de l'art moldave

A pied jusqu'au monastère de Sucevita par le village ou les hauts. Deuxième visite : l'intérieur et son singulier cycle de la Genèse. En bus jusqu'à Suceava et clotûre de cette Aventure du beau au Monastère de Saint-Jean-le-Neuf, l'emblème officiel de l'indépendance moldave. Nuit à l'hôtel.

Jour 8 : Suceava-Iasi-Bucarest. Sur le chemin du retour

De bon matin, traversée de la Bucovine en direction de Iasi. L'occasion de regarder avec attention cet art du détail et ce soin de la beauté si admirable en Roumanie.





L' Aventure du beau

Des oeuvres et des sites choisis en vertu de leur exceptionnelle capacité créatrice à incarner notre histoire. Une approche lente, sensible et en profondeur afin d'en révéler le sens, comprendre mieux qui nous sommes, et, pourquoi pas, construire une expérience personnelle de la beauté. Des voyages d'art cousus main, en petits groupes d'une dizaine de personnes. Voyager le monde...autrement.