Jordanie

De Petra l'insaisissable aux rutilances byzantines d'Umm el Rasas

Jordanie

Pétra l'insaissisable, sculpter le désert

En 1812, il y a plus de 200 ans,  l'aventurier suisse Jean-Louis Burckhardt, pénétrait dans le canyon qui conduit aux ruines de Pétra jusque là inexplorée. Depuis lors, cette ville n'a cessé de fasciner voyageurs, archéologues, historiens et amoureux du beau. Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, Pétra, l'antique cité caravanière des Nabatéens, continue de nous révéler son rêve sophistiqué de pierre et d'ingéniérie grâce aux nouvelles découvertes qui redéfinissent constamment son visage. 

Murailles montagneuses où la pourpre le dispute à l'anthracite, un long boyau astucieusement aménagé, tortueux à souhait, facilement défendable et... Et? Le mystère demeure, malgré le défilé des temples, des édifices funéraires, -tiens, un théâtre- et des équipements urbains. Pétra, ville richissime, clé de voûte du système caravanier ayant relié, pendant près de 6 siècles, l'Arabie aux ports grecs et romains de la Méditerranée, ne se laisse en effet guère saisir. Elle nous promène, impitoyable, de vallons en pitons rocheux, de terrasses panoramiques en grottes secrètes, tentaculaire, discontinue, un brin narquoise dans sa robe de ruine courtisée. Le beau de Pétra? Il palpite sous l'écorce sage  de ses façades à la grecque, là où le grès souverain déploie sa palette de peintre fou.

Pour avoir une chance de saisir la véritable dimension de cette ville, pour prendre la mesure de l'extraordinaire adaptation des Nabatéens tant aux techniques architecturales qu'aux opportunités de la géo-politique de l'Antiquité, pour tenter enfin de réaliser l'importance du plateau jordanien dans la construction de notre culture, nous irons aussi ailleurs. Humer le rose désert de Wadi-Rum, nous délecter aux peintures omeyyades de Qsar-el Amra, soulever le sable qui voile la rutilance byzantine des mosaïques d'Umm el Rasas, et patienter comme Saladin sous les murailles croisées de Kérak...

Couture vitale, quoique maintes fois déchirée entre la Méditerranée et l'Orient, aborder la Jordanie, c'est en effet s'offrir le pluriséculaire apprivoisement des civilisations qui nous ont accouchés.

Infos pratiques

Voyage effectué 2 fois, du 1er au 5 avril 2013 avec un groupe de 11 personnes, et du 4 au 11 avril 2014 avec un groupe de 6 personnes

Adaptable sur mesure

Contactez-nous 

Programme

Programme

Pour cette Aventure du beau toute d'immersion, nous avons choisi un hôtel 4 étoiles, sis juste au-dessus de l'entrée officielle du site, et dont la terrasse est abritée dans une ancienne salle de banquet nabatéenne. Only for your eyes.

Jour 1 : Europe-Amman-Madaba

Arrivée à Amman, accueil et court transfert à l'hôtel à Madaba.
nuit à l'hôtel.

Jour 2: Madaba-Pétra : longer la couture pluriséculaire avec l'Orient

Rejoindre Pétra en longeant la faille géologique de la Mer morte par la route des rois pour mieux comprendre l'intérêt stratégique d'un pays que les Croisés, comme les Hébreux avant eux, considéraient comme le bouclier naturel des lieux saints. Présentation en chemin de l'Aventure du beau. Machéronte, Kerak, Shaubak. Arrivée à Pétra par le plateau afin de découvrir d'en haut la beauté et la complexité du site. Repas et nuit à l'hôtel.

Jour 3 : Pétra : du camp de toile à la ville de pierre sculptée

Descente très matinale dans le mystérieux défilé et approche du système qui transforma un désert rocheux en verdoyante oasis. Découverte de l'urbanisme exceptionnel de Pétra et visite d'une sélection de tombeaux, temples et salles sculptés dans la roche, le long des anciennes amenées d'eau. Puis montée au complexe royal d'Ed Deir. Devant nos yeux, les techniques de construction des maîtres carriers et sculpteurs nabatéens.
Retour à l’hôtel en début de soirée. Repas et nuit à l'hôtel.

Jour 4 : Pétra : concilier les clans et la centralité du pouvoir

Nous continuons l’exploration de Pétra avec une randonnée dans le massif de Zibb Attuf, et la visite du haut lieu de culte et de sacrifices de Djebel Madhbah. En redescendant par le Wadi Farasa, nous découvrirons comment une salle de banquet funéraire peut se transformer en splendide salon d'apparat et des fûts de colonnes renversées en portiques de demeure patricienne. Déjeuner préparé par des Bédouins proche d'une magnifique maison de chef de clan récemment fouillée.  Fin de journée libre sur le site. Repas en ville et nuit à l'hôtel

Jour 5: Beida-Wadi Rum : raffinements nabatéens et splendeurs du désert

Visite de Beida, le petit Pétra, par le défilé du Wadi Bared : savourer les raffinements de la sculpture et de la peinture nabatéennes dans ce refuge privé d'un chef de clan du Ier siècle. Descente à Wadi-Rum, approcher le désert, se rafraîchir l'oeil aux sculptures étonnantes de la nature dans un paysage de roche et de sable rose dont le souvenir bercera votre nuit dans le désert. 

Nuit en campement

Jour 6 : Wadi-Rum, Umm el Rasas-Madaba : Byzance sous le sable

Réveil et petit-déjeuner dans le désert puis remontée par la route du désert vers Umm el Rasas, la ville byzantine aux 18 églises à mosaïques sous le sable et les décombres. Pour quelques heures redevenir le voyageur émerveillé du XIXe siècle. Nous atteindrons Madaba, siège épiscopal de la Jordanie byzantine, en fin de journée.

Dîner en ville et nuit à l'hôtel 

Jour 7: Madaba-Qsar el Amra-Madaba : un jardin des délices pour adoucir le désert

Après la Carte de Palestine à l'église Saint-Georges de Madaba, départ pour l'est et la découverte de quelques caravansérails et châteaux omeyyades aux surprises raffinées. Entre science hydraulique et savoir-faire artistique...

Retour à Madaba et fin d'après-midi libre

Diner en ville et nuit à l'hôtel

Jour 8 : Amman-Europe

Transfert vers l'aéroport d'Amman.





L' Aventure du beau

Des oeuvres et des sites choisis en vertu de leur exceptionnelle capacité créatrice à incarner notre histoire. Une approche lente, sensible et en profondeur afin d'en révéler le sens, comprendre mieux qui nous sommes, et, pourquoi pas, construire une expérience personnelle de la beauté. Des voyages d'art cousus main, en petits groupes d'une dizaine de personnes. Voyager le monde...autrement.