Italie

Venise la Rousse, le laboratoire de la couleur

Italie

Venise la Rousse: le laboratoire de la couleur

Venise? Encore ?


Certes ! Et plutôt mille fois qu'une. Soigneusement protégé par le cliché romantique y bat le coeur d'une ville nerveuse, secrète, extrêmement créative, prédestinée à l'innovation. Dès l'origine, ce port improbable dans une situation géomorphologique funambulesque, accueille le meilleur de l'Orient et crânement expérimente des synthèses culturelles qui la rendront unique au monde. Courtisée pour sa puissance économique et diplomatique, Venise la Sérénissime investit toute son énergie dans l'art de se singulariser: un creuset alchimique idéal pour la fermentation artistique.

C'est à la rencontre de cette Venise-là, que nous vous proposons d'aller. Bien sûr quelques grands sites émailleront le chemin, mais nous irons surtout dans les ruelles discrètes et le long des rios silencieux, le nez en l'air, humant un ciel soutenu par un peuple de cheminées tronconiques, dans l'efficacité joyeuse des livreurs et la méditation de palais gothiques aux jardins clôturés de silence.

Une Aventure du beau pour que nous dévidions ensemble le fil roux de quelques siècles féconds qui changèrent totalement la perception de la couleur en Occident. La lumière byzantine de Torcello et de San Marco, la palpitation des anges sous le pinceau de Paolo Veneziano, les terres brûlées de Carpaccio, la sereine suavité de Bellini, le mstérieux frémissement de Giorgione, premier peintre « laïc » et, enfin, l'incroyable modernité chromatique du Titien. 

Infos pratiques

Voyage effectué du 30 octobre au 3 novembre 2013 avec un groupe de 10 personnes 

Adaptable sur mesure

Contactez-nous 

Programme

Jour 1 : Paris ou Genève-Venise : apprivoiser la merveille

Arrivée : par avion à Venezia Marco Polo sur la terre ferme, ou en train à Venezia Santa Lucia (magique!), en début d'après-midi.
 Installation à l'hôtel. 
Promenade dans le quartier, en direction de la piazza San Marco, écouter les orchestres sur la place, s'aventurer dans le plus ancien café du monde et goûter au coucher de soleil sur la lagune. Présentation de l'Aventure du beau. Dîner et soirée en commun pour ceux qui le souhaitent.

Jour 2 : voir Venise naître de la mer

A Venise, la lumière joue sans cesse sur l'eau, décomposant et recomposant la couleur dans un dialogue d'apparences et de réalités qui se donnent la réplique du voir et de l'être vu. Embarquement matinal pour les îles de la lagune. La fondation de Venise comme si vous y étiez. Basilique de Torcello : l'art vénitien, couture entre l'Occident et l'Orient, première étape. Au retour arrêt à San Michele. Dîner et soirée libres.

Jour 3: de l'or au rouge

Byzance en Italie : les ors de San Marco et sa scénographie d'apparat : l'art vénitien, couture entre l'Occident et l'Orient, seconde étape.Puis, suivre, par les petites rues des quartiers d'artisans, le développement de la puissance moderne de Venise aux 14e et 15e siècles et sa prise d'indépendance artistique. Scuola San Giorgio degli Schiavoni. Peintures de Vittore Carpaccio. Fin d'après-midi libre. Dîner et soirée libres.

Jour 4 : l'aventure de la couleur

Quand la couleur supplante le dessin et se fait reine, hissant Venise au sommet des centres artistiques d'une Italie renaissante pourtant déjà fort pourvue en innovations. Après une première visite très matinale à la Galleria dell'Accademia, à pied dans le sestiere de San Polo en direction de Santa Maria Gloriosa dei Frari, l'église franciscaine favorite des doges : Paolo Veneziano, Giovanni Bellini, Tiziano, le fil sublime. Balade dans le Ghetto et les quartiers de Castello en direction de Santa Maria dei Miracoli, joyau de l'architecture renaissante, et de la basilique dominicaine dei santi Giovanni e Paolo, autre panthéon des doges. En fin de journée : Eglise San Zaccaria, Giovanni Bellini. Dîner et soirée en commun pour ceux qui le souhaitent.

Jour 5 : dans le creuset alchimique vénitien

La plongée finale dans l'univers de la couleur. A pied jusqu'à la Galleria dell'Accademia, où nous suivrons un choix de peintures jalonnant cette aventure, avec une attention particulière à Bellini, Giorgione (rares tableaux) et à la dernière oeuvre du Titien. Le temps aussi d'un clin d'oeil à quelques pièces maîtresses de Piero della Francesca, Antonello da Messina, Mantegna, Carpaccio.
Clôture de l'Aventure du beau. Déjeuner en commun pour ceux qui le souhaitent.

Dans l'après-midi, retour en train ou en avion pour Genève/Paris

Venise fascine bien au-delà de son patrimoine artistique. Pour la vivre dans sa plus grande ampleur nous avons libéré vos soirées, afin que vous puissiez choisir le restaurant spécialisé dont vous rêviez, manger une pizza al taglio en regardant le coucher du soleil, goûter aux divers concerts organisés dans certaines églises de Venise, vous programmer la Fenice (s'y prendre très à l'avance), visiter à votre guise, rencontrer la vie vénitienne, musarder dans les Jardins de la Biennale internationale d'art, ou simplement marcher au hasard dans ses rues le long des canaux. 





L' Aventure du beau

Des oeuvres et des sites choisis en vertu de leur exceptionnelle capacité créatrice à incarner notre histoire. Une approche lente, sensible et en profondeur afin d'en révéler le sens, comprendre mieux qui nous sommes, et, pourquoi pas, construire une expérience personnelle de la beauté. Des voyages d'art cousus main, en petits groupes d'une dizaine de personnes. Voyager le monde...autrement.