Les carnets du Beau

23.11.2016

Chroniques du Nouveau Monde 4


La Paz-Oruro-Sucre-Potosi-Salar d'Uyuni-Villa Mar-Laguna Colorada

Bolivie, du 13 au 22 novembre

Andes en majesté 

Ici la vastitude s'écrit dans les millions de touffes d'herbes dures que le vent sculpte en éventails jaunis sur le pourpre rosé de la terre caillouteuse, dans le sérieux des volcans éteints, pyramides solennelles gardiennes des lagunes rouges, argentėes ou vert émeraude que les flamants roses piquent de leur bec recourbé. Mais aussi dans les banlieues mornes des sites miniers d'Oruro (l'étain des Ortiz) et de Potosi (l'argent de tant d'autres), édicules standardisés à une pièce, torchis brut et toit de tôle dans la poussière omniprésente. Vastitude enfin dans la capitale funambulesque, archi peuplée, immeubles de tout genre accrochés aux parois abruptes de l'ancien canyon, que l'Espagne conquérante a cru bon de nommer La Paz.

Bolivie. De l'exigence pour l'ãme et l'esprit à chaque moment. Accepter comme un cadeau et un enseignement la majesté presque douloureuse du paysage, la difficulté du climat, l'aridité des sols, la soif incessante de couleurs alimentée par les robes à volants inventives des femmes, leurs châles à portage éclatants, les fleurs rouges des cactus dans les failles des rochers. Vivre, reconnaissants, l'accueil digne et souriant des habitants, la splendeurs des fruits et des arbres quand un peu d'eau surgit de la terre. Surtout se sentir portés par la constance de ces paysans de l'Altiplano à demeurer. 

Marie

Expédition Amérique du Sud avec Voyages et Culture
du 22 octobre au 23 décembre 2016
Le Carnet de Marie Morand 


Archives



L' Aventure du beau

Des oeuvres et des sites choisis en vertu de leur exceptionnelle capacité créatrice à incarner notre histoire. Une approche lente, sensible et en profondeur afin d'en révéler le sens, comprendre mieux qui nous sommes, et, pourquoi pas, construire une expérience personnelle de la beauté. Des voyages d'art cousus main, en petits groupes d'une dizaine de personnes. Voyager le monde...autrement.